Cactus Plantes d'intérieur Plantes tropicales

Cereus hildmannianus ‘ Fairy Castle ‘

Les Cereus, membres de la famille des Cactaceae, sont des cactées résistantes en forme de chandelier ou de cierge, parfois même de candélabre, qui sont assez répandues pour bien des raisons dans nos intérieurs depuis des décennies. Leur facilité de culture, leurs besoins très faibles en eau et leur aspect original ont fait d’eux une plante phare dans nos intérieurs ainsi que dans les jardins méditerranéens ou tropicaux secs. Leur nom commun français, cactus cierge ou cactus chandelier, provient de leur forme colonnaire et de leur capacité à se ramifier avec le temps.

D’après plusieurs blogs et sites internet il semblerait que certains Cereus absorbent les ondes électromagnétiques, potentiellement néfastes pour nos neurones, émises par nos micro-ondes, ordinateur et autres appareils high-tech… Cependant, n’ayant trouvé aucun article scientifique prouvant la véracité de ces faits, je ne peux pas confirmer ces rumeurs avec certitude absolue…

Aujourd’hui je vous présente une variété naine et bien particulière de Cereus, une variété qui se ramifie dès son plus jeune âge, lui donnant ainsi un aspect buissonnant et bien fourni. Le Cereus hildmannianus ‘ Fairy Castle ‘ !

Comme son nom l’indique le Cereus hildmannianus ‘ Fairy Castle’ est un véritable Château féérique ! Ses tiges, colonnaires et ramifiées à partir de la base font vraiment penser à un château de comte de fée, tout droit sorti de l’imagination débordante d’un enfant ou de la plume d’un auteur.

Chateau de Conte de Fées.Illustration.

Château féerique ( source image : Pinterest )

Tiges ramifiées du Cereus ‘ Fairy Castle ‘

On le distingue tout de suite sur les photos, ce sont ses tiges aux nombreuses ramifications compactes et denses qui font de lui un cactus intéressant et unique. Au fil du temps, elles se développeront en hauteur et en largeur, nous laissant imaginer une forteresse magique en pleine construction.

De plus, contrairement à l’espèce type ( Cereus hildmannianus ), il est étonnant de remarquer que les épines présentes sur les côtes de ce cultivar, sont quasiment non piquante. Un avantage supplémentaire non négligeable 😉.

Et question culture à l’intérieur ?

Pour notre Cereus, on choisira un emplacement exposé en plein lumière ou du moins très lumineux. Certains cactus pouvant tout de même sécher sous les effets des rayons brûlants du soleil direct, je vous conseille d’éviter le plein soleil pour ce genre de cactus.

Au printemps et en été on l’arrosera, toutes les deux à trois semaines en fonction de la température et de l’humidité de l’air et du substrat. En hiver, l’arrosage est déconseillé si les températures descendent en dessous de 12 à 15 degrés celsius. Le cactus entrant alors en repos hivernal. Cependant, dans le cas où les températures ne descendent pas en-dessous des 15 degrés, il est conseillé de réduire la fréquence des arrosages à raison de toutes les quatre à cinq semaines suite aux changements importants de luminosité.

L’engrais n’est par contre pas nécessaire pour ce cultivar de Cereus. Néanmoins pendant la bonne saison, vous pourrez lui apporter une très légère dose d’engrais liquide riche en potassium et minéraux ( comme de l’engrais pour tomates par exemple) , à diluer dans l’eau d’arrosage, tous les deux ou trois arrosages.

Au printemps, on pourra effectuer un rempotage qui peut s’avérer nécessaire si la plante a pris de l’ampleur. Pour se faire, vous utiliserez un mélange de terreau bien drainé composé à deux tiers de terreau et un tiers de matériel drainant tel que de la perlite ou des petits graviers. À noter que certains mélanges de terreau tout faits pour cactus sont disponibles. On veillera à utiliser un contenant d’un diamètre identique ou légèrement plus large que le précédent. En effet, les cactées ne consommant que très peu d’eau, un contenant trop large engendrera inévitablement un excès d’eau qui pourrait faire pourrir les racines de la plante.

Content Protected Using Blog Protector By: PcDrome.