Fougeres Fougeres non rustiques

Platycerium bifurcatum

   Platycerium bifurcatum

   Famille : Polypodiaceae

Rusticité : zone 9 – 12

 

Hauteur : 50 – 90 cm

Orig. :  SE Asie, Polynésie, Australie subtropicale

   Exposition : Ombre légère, lumineuse sans soleil direct

   Sol : Tourbe blonde, mousse coco, substrat orchidées 

 

Description :

Comment décrire une telle plante ?

Botaniquement parlant, on la qualifiera de fougère à larges cornes doublement fourchues. *

La fougère ‘ Corne de cerf ‘, comme on l’appelle communément, est effectivement une plante à l’aspect déconcertant. Elle ne laissera jamais indifférent, plaira ou non, mais se révélera toujours surprenante une fois adulte. C’est une fougère solide et robuste, ne nécessitant que peu de soin, et qui saura supporter sans broncher les petits oublis du quotidien. Quand elle se plaît, sa longévité se révèle exceptionnelle. Esthétiquement elle se placera avec autant de réussite dans un intérieur moderne, que plus traditionnel.

* Son nom nous vient du grec ancien. ‘ Platys ‘ signifiant ‘ large’ et ‘ keras ‘ signifiant ‘ corne ‘. ‘ Bifurcatum ‘ signifiant ‘ doublement fourchu ‘.

 

Noms vernaculaires :

  • Fougère corne de cerf
  • Fougère corne d’élan
  • Staghorn Fern
  • Elkhorn Fern

*Notes :

 

On placera notre Platycerium dans un endroit ombragé à très lumineux, l’important étant de ne pas l’exposer au soleil direct. Cette fougère appréciera les pièces à ambiance humide, telle qu’une salle de bain ou une buanderie. On veillera cependant à ne pas la placer dans un lieu trop confiné, elle appréciera d’ailleurs les légers courants d’air. 

 

On l’arrosera à raison d’une fois par semaine. Si le thalle semble humide, il faudra alors légérement diminuer la fréquence d’arrosage, le thalle devant être sec ( sauf sur une jeune plante, le thalle est alors vert frais ).On lui apportera de l’engrais liquide extrêment dilué à chaque arrosage. On pourra vaporiser très légèrement les frondes adultes en veillant à ne pas atteindre le thalle.


En hiver, si la température diminue, on augmentera le laps de temps entre chaque arrosage. On ne changera rien à l’apport en engrais. Dès lors que la température se rapproche des cinq degrés, on evitera tout arrosage, sauf si vraiment nécessaire. Inversément, si la température augmente, on diminuera le laps de temps entre chaque arrosage. Cependant il est déconseillé de placer le placyterium à proximité d’une source de chaleur et de l’exposer à de grosses montées de température. 

 

 

 

 


Content Protected Using Blog Protector By: PcDrome.